OM

Om

Lèvres vibrantes, membres apaisés, coeur échauffé

Depuis mon périnée tu m’ériges

Tu fais du collier aux 33 perles un pilier

Gouverneur de ma cité

Mon crâne se baisse depuis l’atlas

et te laisse toute la place

 

Dolmen de pierre.

Dolmen de chair.

Dolmen de vie

Est-ce cela devenir, redevenir moi?



Choeur de Dolmen

1, 10, 100, Les dolmens chantent

De cette puissante résonance

Les dolmens flottent, Je suis un dolmen

 

Et quand le son s’arrête,

Quand se fait le silence

Alors vient la béatitude

Au delà du son et par delà le silence

 

la béatitude.

A mon avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.