Les leçons apprises au bâton

Ce matin j’ai vécu une expérience bluffante avec un bâton. J’étais avec le collectif pour construire le studio de méditation de Lille – oups, c’est encore confidentiel, du moins c’était- et Emmanuel nous a fait faire une expérience de coopération avec un bâton. Comment un simple bâton peut nous connecter à la transcendance…Je vous aime. Du coup je ne peux vous détailler le fonctionnement de l’expérience du bâton. J’espère que vous aurez la chance de la vivre par vous-même. Par contre, je peux vous raconter quelques révélations que m’a apporté le bâton.

Leçon n°1: je suis juste moi, un bouton insignifiant, en apparence. Au sein d’une foule, ou d’un groupe, je suis juste une personne, à peine 2 mains. Et pourtant, je peux avoir une influence déterminante sur le résultat du groupe. Et si je suis présent, attentif, je peux jouer avec agilité, à chaque instant, au service du collectif. Nous avons tous un impact. Ça marche dans un groupe. Prouvé ce matin. Je me demande ce que ce serait à l’échelle d’un quartier, d’une ville? brrrrrrrr

N°2: Pour avancer, le meilleur chemin c’est parfois de reculer. Et parfois d’alterner avant et arrière, en rythme. Comme le bébé. A l’heure de la parturition (l’accouchement), au début du deuxième stade du travail, la tête du bébé avance… et recule. Et avance et recule. Jusqu’à complètement émerger du canal vaginal. Et c’est pour lui le chemin le plus court.

N°3: le travail pour arriver à destination peut être long et frustrant, surtout quand je peux toucher la ligne d’arrivée avec mes yeux et qu’il faut reculer. Et pourtant, ce travail , ce chemin sinueux est indispensable pour que l’organisme se nourrisse et se fortifie. Comme notre tube digestif. La sortie est juste en bas, mais le tuyau fait plus de 8 mètres, allant de gauche à droite, arrive près du bas, et remonte encore. Sans ces circonvolutions intestinales, le corps n’aurait pas moyen d’ingérer les nutriments.

Voilà.

– Tu as vécu tout ça avec un simple bout de bois?

– Heu… Oui. Il y avait des gens, une consigne et un objectif et oui, le bout de bois.

PS: je précise que pendant l’expérience qui a duré une dizaine de minutes, aucun coup de bâton n’a été donné ni reçu.

PS2: avec un collectif de bonnes volontés, nous préparons un studio pour pratiquer la pleine conscience sur la ville. Stay tuned!

A mon avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.