4 jours aux Chambis

Le matin. Ouvrir la tente, s’asseoir. Inspirer. S’étirer. Encore. Respirer. La vie est à vous.

C’est les Chambis. Un lieu à part, entre la crête et la vallée. Presque hors du monde. On gare la voiture et après une belle rando de 60 mins, on y est. Un flanc de montagne ardéchois. C’est ici les Chambis.

Mercredi. Avec Will et les enfants, on est allés visiter les jardins. Et récolter quelques betteraves, carottes, cornichons, pommes de terre, haricots verts, oignons blancs et menthe poivrée. 1h. ou 2. Ce midi là, la salade que nous avons mangé était succulente. La vitalité d’un aliment frais sans doute. La tablée de 16. Et cette sensation bousculante de manger le fruit de son travail peut être.

Jeudi. Orage de pluie. Sacs de couchage trempés. 😅 Des aventures. L’orage dure la journée. Alors farniente à la cabane. Manuel en profite pour manoeuvrer la scie et le ciseau.

Menuisier et Joueur

Vendredi. Tous à la rivière. Curage des bassins. Récolte de sable et lancers de seau. A la tyrolienne (60m, D20+). Bras compotés. Réparation des prises d’eau pour l’irrigation et le domestique.

Samedi, temps de partir. Déjà.

Les Chambis. Le lieu est habité par Cindy, Seb et leur bande de 8 mousquetaires et leurs 5 chiens et leurs chats. Avec un rêve: vivre en harmonie avec le milieu, et développer autosuffisance alimentaire, hydrique et énergétique. Et ils y sont presque!

La jolie cacabane pour les toilettes sèches, la captation d’eau à la rivière, le rack de panneaux solaire, les chèvres pour le fromage, les châtaigniers pour les noix et le bois, les ruches pour le miel, et ces jardins potagers 😋.

Merci pour votre accueil. On reviendra. Qui sait? Peut-être avec d’autres yogis, en mode retraite. May be.

A mon avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.