C’est pas pareil… quand je suis tout seul

Triopetra, crique entre 2 falaises

Je suis de retour de Triopetra, Crète, 1 semaine avec François et Nathalie. Chaque jour 3 sessions de yoga, une session de créativité. Il restait même du temps pour aller nager et manger. Avec des compères de partout. De retour à la maison. Après une journée (quasi)off, il est temps de retrouver mon cher tapis…

Et là! La réalité est , comment dire? Cruelle? 😶 Réelle disons. Quand je suis tout seul c’est pas pareil. Mon amplitude dans Supta Padangustasana semble être rikiki. Mon chien tient 30 secondes. Et comment m’abandonner en Savasana si en même temps je suis en train de me guider? Sigh!

Au premier abord, ça à l’air décevant. En réalité c’est ravissant 😍. J’ai réussi à me traîner sur le tapis et à y rester, au moins quelques minutes. Victoire! ✌️ Et le peu que j’arrive à bouger en si peu de temps est exceptionnel. Je me souviens d’un mot de François sur les quadriceps. Youpi. Ça veut dire que j’intègre. Il me reste un bout du prof. Je sens mes épaules s’activer dans le chien. C’est que je suis présent: :)) Et ce léger relâchement que je perçois en savasana, c’est une véritable bénédiction pour mon système nerveux. Haha! Ca marche je vous dis. 😊

Ca nous pose la question de pourquoi je pratique? Oui moi. Et vous aussi. Why do you practice? Pour le plaisir? la voix du prof? les copains en cours? Ou pour jardiner votre bien-être?

J’ai une bonne nouvelle pour vous: Si vous pratiquez pour votre propre jardin, et bien Chaque minute compte. Let me say it again. Chaque minute compte. Chaque minute d’étirement, chaque minute de tonification, chaque minute de relâchement, chaque minute de présence compte. Peu importe la quantité de fun, ou d’enthousiasme, c’est la pratique qui compte. Demandez à vos amis musiciens.

Défricher ça va vite. Cultiver ça prend du temps.

Je vais en cours pour défricher de nouveaux horizons, ou ouvrir de nouveaux regards sur les territoires connus. Et c’est sur mon tapis, dans ma pratique personnelle que je peut construire, habiter, prendre possession de ces nouveaux territoires. En cours j’apprends, je corrige. Chez moi, je construit, je développe. Défricher ET cultiver. Les clés de la réussite du jardinier.

Bref. C’est pas pareil quand je suis tout seul. Et alors?

Alors, à vos tapis!

A mon avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.