Renaissance

A l’automne dernier, j’ai dû me résoudre à tailler toutes les feuilles des massifs de buis dans le jardin. 5 massifs. Ils avaient été asphyxiés par la fameuse « pyrale du buis ». J’ai essayé un traitement à base de vinaigre blanc et de sel pendant 4 semaines. Sans résultat apparent.

Et je me suis alors résolu à couper. A la fin, j’étais triste. Le jardin était comme… abandonné, sacrifié. Bref, ça ma touché. Tout ça pour vous dire que depuis 6 semaines environ…

Des jeunes feuilles toutes petites sont réapparues sur 2 des massifs. Et elles sont de plus en plus nombreuses. Le buis renaît. renaît.

Alors, tandis que nous dégustons l’avalanche de cerises, sur le suave parfum des « neiges d’avril », je suis reconnaissant pour le cycle de la vie. Je suis reconnaissant pour la bonté de l’univers. Et je suis reconnaissant parce qu’une autre fin est possible.

Qu’adviendra-t-il des 3 autres massifs? Un grand homme du Cameroun a dit une fois: « qui vivra verra ».

A mon avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.