Poèmes, Prose et glose

Welcome! Il m’arrive d’écrire des mots ou d’être submergé par des idées. Alors je les note ici. Ca va de mes expériences dans la pratique à des réflexions terre à terre ou philosophiques, au choix. Il y a aussi quelques citations. Vos commentaires sont les bienvenus! Vous pouvez même partager…

Conscience

Le sujet du yoga est la Conscience.
La méthode du yoga est la conscience.

La destination du yoga est la Conscience.
L’outil du yoga est la conscience.

Le yoga est Conscience.

Les AfroWaves, un Yoga au delà des apparences.

Un soir mon fils est venu me voir en disant « est-ce que je peux faire des waves« . Je réponds « c’et quoi ce truc? ». « C’est une coiffure ». « Ok vas-y ». C’est probablement une des meilleures décisions de ma vie. C’était il y a 2 mois. Aujourd’hui il a une coiffure que sa mère trouve jolie à regarder, les fois où il l’expose. Et sur le chemin, je pense qu’il a traversé le miroir. Parce que voyez-vous, voici le truc. Au début ça ressemble à un truc de coiffure, d’apparence, de futilité. Et à y regarder de plus près!!!

L’humilité. La plupart de son temps libre se passe avec foulard, surfoulard et bandeau, pour aider à mouler les waves. L’ensemble est quelque peu ridicule. Ce n’est pas vraiment l’idée que l’on se ferait de la classe. Et d’une certaine façon, ça apprend l’humilité.

La détermination. Pour que ça marche, il faut brosser. Et il brosse ce garçon. Tous les jours. Parfois 30mins, parfois 5 mins, il brosse. L’autre jour après le réveillon de Noël, à minuit trente, il faisait quoi à votre avis? Et bah oui, il brossait. Bras droit. Bras gauche. Je vous ai souvent parlé d’Abhyasa, pratique fervente. Ce garçon en fait la démonstration. Quelque soit le contenu de la journée, il y va. C’est cela la détermination.

L’attention. Il sait me dire: « je sens la différence quand je brosse en étant concentré et quand je suis en train de discuter avec des gars ». This is it. Un geste que je fais en étant présent a un résultat différent. Je n’ai rien à rajouter. C’est cela la pleine conscience qu’on veut cultiver, la méditation, l’Awareness. Avec sa brosse. C’est cela l’attention.

La régularité. Il m’a dit aussi « je me rends compte que j’ai beaucoup de matériel maintenant. Au début dans le tiroir il n’y avait qu’une brosse. Maintenant il y a 3 brosse, 4 foulards, des crèmes. Le tiroir est de plus en plus rempli. Je vais m’arrêter là. Les gens pensent que c’est le matériel qui fait, mais il faut brosser ». Je le regardais et j’étais abasourdi. Il me faut des années de Yoga pour apprendre cette leçon, lui il l’a apprise devant son miroir. Il n’y a pas de secret, pas de miracle. Ou plutôt c’est là le miracle, quand chaque jour je m’installe pour pratiquer. Avec régularité.

L’hygiène du corps. Peut-être avez-vous déjà essayé de vous brosser les cheveux pendant 3 minutes. Vous savez ce que ça fait au bras qui brosse. Pour tenir 30 minutes, ça demande forcément l’intelligence de relâcher les tensions inutiles, de simplifier son geste, de retourner à l’essentiel. C’est ce que nous essayons d’apprendre avec les asanas, la pratique posturale et corporelle.

L’étude. Il va sur Youtube et Insta. Il regarde les tutos. Etudie les techniques. Expérimentes et tire des enseignements. En langage yoguique, on parlera de svadhyaya.

En vrac quelques leçons que ce garçon du haut de ses 13 ans nous enseigne. Ce qui a commencé comme un désir d’être élégant à l’extérieur nous amène à cultiver l’élégance intérieure. Ce projet appraemment futile est, au final, une culture de la pleine conscience. C’est un merveilleux Yoga.

Happy practice!

Goutte

Je suis Goutte, singulière cellule entourée par la matrice.
Je suis Vase, habitacle des fluides.
Je suis Tube, entourant la matrice qui m’entoure.

Et Je suis Poisson, vertébré.
Et Je suis Reptile, rampant.
Et Je suis Mammifère, bondissant.

Je suis Humain, vertèbres debout.
Racines en terre, Tête dans les étoiles.

Je suis L’Entité.

Je suis un vase

chou et vase

Je suis un vase.
Je suis une poire.
Je suis un chou.
Je suis.

Que voient-ils de moi?
Que disent-ils que je suis?
Et vous, que dites-vous que je suis?
Et est-ce que ça change l’essence de ce que je suis?

Je suis un vase.
Je suis une poire.
Je suis un chou.
Je suis.

Souffle. Souffle

Inspiration, tigre sauvage
Quelle colère saura te dompter?
Aux humbles et doux tu révèles tes secrets
Dans la terre tu les ancres.

Expiration, souffle libre
De toujours notre allié
Apana.ge de ceux qui écoutent
Vers le ciel tu les élèves.

Souffle, souffle vital
Cohérence et légèreté
Souffle, souffle libre
Vie et plénitude

16 Déc 15

Mauvaises nouvelles?

Cette semaine, j’ai reçu une mauvaise nouvelle. Mon frère Dave préparait sa réorientation professionnelle depuis 18 mois. Il avait ciblé un master, réussi les entretiens etc etc. Il restait l’ultime étape: le visa. Et là, après des semaines de paperasse, de pré-entretiens, d’entretiens et d’attente, ils ont dit non.

Ça m’a beaucoup touché, dégoûté même. Toute une soirée à me lamenter comme un enfant. Où est le rapport avec le Yoga me direz-vous? Où est le rapport avec la paix intérieure?

Continuer la lecture de « Mauvaises nouvelles? »

Pourquoi on continue à écrire?

Tant d’ouvrages sublimes ont été écrits depuis les millénaires. Dans le peu qui nous est parvenu, il demeure des perles.

« Orgueil et Préjugés » de Jane Austen que vous avez probablement lu, ou alors « Candide » de Voltaire. Les Vedas des Rishis ou les « Yoga Sutras » de Patanjali? La Torah ou le Quran. La fameuse dystologie « Unwind » de Neal Shusterman. Ou le toujours actuel « L’Alchimiste » de Paulo Coelho? « Le prophète » de Khalil Gibran…

Continuer la lecture de « Pourquoi on continue à écrire? »

Renaissance

renaissance du buis

A l’automne dernier, j’ai dû me résoudre à tailler toutes les feuilles des massifs de buis dans le jardin. 5 massifs. Ils avaient été asphyxiés par la fameuse « pyrale du buis ». J’ai essayé un traitement à base de vinaigre blanc et de sel pendant 4 semaines. Sans résultat apparent.

Et je me suis alors résolu à couper. A la fin, j’étais triste. Le jardin était comme… abandonné, sacrifié. Bref, ça ma touché. Tout ça pour vous dire que depuis 6 semaines environ…

Des jeunes feuilles toutes petites sont réapparues sur 2 des massifs. Et elles sont de plus en plus nombreuses. Le buis renaît. renaît.

Alors, tandis que nous dégustons l’avalanche de cerises, sur le suave parfum des « neiges d’avril », je suis reconnaissant pour le cycle de la vie. Je suis reconnaissant pour la bonté de l’univers. Et je suis reconnaissant parce qu’une autre fin est possible.

Qu’adviendra-t-il des 3 autres massifs? Un grand homme du Cameroun a dit une fois: « qui vivra verra ».