Renaissance

renaissance du buis

A l’automne dernier, j’ai dû me résoudre à tailler toutes les feuilles des massifs de buis dans le jardin. 5 massifs. Ils avaient été asphyxiés par la fameuse « pyrale du buis ». J’ai essayé un traitement à base de vinaigre blanc et de sel pendant 4 semaines. Sans résultat apparent.

Et je me suis alors résolu à couper. A la fin, j’étais triste. Le jardin était comme… abandonné, sacrifié. Bref, ça ma touché. Tout ça pour vous dire que depuis 6 semaines environ…

Des jeunes feuilles toutes petites sont réapparues sur 2 des massifs. Et elles sont de plus en plus nombreuses. Le buis renaît. renaît.

Alors, tandis que nous dégustons l’avalanche de cerises, sur le suave parfum des « neiges d’avril », je suis reconnaissant pour le cycle de la vie. Je suis reconnaissant pour la bonté de l’univers. Et je suis reconnaissant parce qu’une autre fin est possible.

Qu’adviendra-t-il des 3 autres massifs? Un grand homme du Cameroun a dit une fois: « qui vivra verra ».

Tu pratiques tous les jours?

juste_en_parsva_visana_sirsana

Hier Alex m’a demandé si je pratique tous les jours. Et combien de temps.

Oui. Je pratique tous les jours. Combien de temps? Eh bien, autant de temps que j’ai de disponible. Hier c’était lendemain de soirée (la fête surprise des 40 ans de Véronique) , je me suis levé après 11h. Et je devais finir de mijoter mon repas pour 13h. J’ai pratiqué 5 mins, juste Kapalabhati. Et c’était ok. Si je me lève assez tôt, les jours normaux,

Continuer la lecture de « Tu pratiques tous les jours? »

Inspire mon ami! Inspire.

Inspire, et inspire les

Lundi dernier pour mon anniversaire, Priscilla et Mélanie m’ont offert une carte. Avec des mots gentils. Et il y avait aussi le texte de la carte. j’ai commencé à lire [accent français]: INSPIRE.

Et puis j’ai tout lu. [accent américain]: Inspire. Follow your dreams. Imagine.

Et là, bim. Ca m’a frappé. En anglais pour te demander d’inspirer l’air ils disent « inhale the breath ». Dans notre très joli Français, nous avons un seul mot, à la fois pour inhaler et pour être source d’inspiration. Comme si en fait, par un processus particulier, l’un créait l’autre?

Et si! Si le fait de faire pénétrer, de laisser pénétrer l’air dans mes poumons avait le pouvoir d’animer, de susciter émotion, sentiment, action chez les autres?
Si inspirer était inspirant? Imagine!

Juste en permettant à notre respiration d’exister, on aurait le pouvoir d’influencer le monde! Juste expirer, laisser les poumons se vider. Inspirer, laisser l’air entrer. Expirer, laisser les poumons se vider. Inspirer susciter le mouvement.

Peut-être que ça va inspirer mon fils de 13 ans, mon voisin dépressif, la dame qui envoie la neige et le verglas sur mon trajet – je m’emballe. Peut-être que ça va déjà m’inspirer moi.

Inspire mon ami! Inspire.

Vaïragya: je lâche prise

juste en purvottanasana

Savasana is the way

François

Il y a quelques jours, je vous parlais de la paire de chaussure du yogi. Aujourd’hui je voudrais échanger avec vous sur la deuxième chaussure: Vaïragya, le lâcher-prise.

Pendant mes premières années de pratique, c’était un concept qui m’était totalement étranger. Il faut dire que je viens d’une culture de l’action. Mon éducation, mes activités, toute ma vie était orientée vers l’agir. Il fut un temps où je pratiquais Freeletics, pour ceux qui connaissent. Je me sentais vivant, fort, et il faut l’avouer tendu et raide.

Continuer la lecture de « Vaïragya: je lâche prise »

Abhyasa Vairagyabhyam

Pour 2019, je vous souhaite Abhyasa et Vairagya, la paire de chaussures que nous recommande la technologie du Yoga.

Abhyasa Vairagyabhyam Tan Nirodhah

Yoga Sutra, I.12

Traduction: La maîtrise de l’activité erratique du mental s’obtient par une pratique intense et une attitude de lâcher prise.

Je veux m’adresser ici à vous mes amis, qui avez eu l’occasion de goûter aux suaves effets du Yoga après une séance ou un trimestre. Si vous voulez avancer vers le centre, retrouver cette quiétude inhérente à notre humanité, alors le Yoga vous propose un plan: pratiquer dans un état de lâcher-prise.

Lâcher-prise sur mon identification avec les résultats. Lâcher-prise sur mon exigence de souplesse ou de force. Lâcher-prise sur le quand ça doit arriver. Lâcher-prise même sur ce qui doit arriver. Et accueillir ce qui est là. Je crois qu’on reviendra sur cette notion.

Pour être efficace, la pratique ici est intense, sans relâche. Il y aura certainement des obstacles, internes et externes, l’envie ou la maladie, l’énergie ou les obligations. La pratique qui nous est suggérée va au delà de cela. Françoise Mazet a ainsi traduit Patanjali: « Pour être efficace, l’effort est réalisé avec ferveur, persévérance, régularité et pendant longtemps ». On pourra détailler la nature exacte de l’effort dans un prochain article. Pour l’heure, disons que grimper sur votre tapis est déjà très bien.

A l’heure des voeux et des bonnes résolutions, je mets ce défi devant vous: pratiquer! Cette année, pratiquer. Dans un esprit de lâcher prise. Pratiquer régulièrement. Chaque semaine, chaque jour, pratiquer. Du moins, si vous êtes sérieux avec votre souhait d’être heureux.

Qui en est?

Alors je vous propose 3 types de rendez-vous:

A bientôt!

Grisaille et Framboises

framboises de décembre un pot

Dimanche 2 décembre. La journée était grise mec. Le genre de gris qui te fais penser je sais pas quoi, tellement c’est gris.

J’ai suivi l’élan d’aller faire quelques pas dans le jardin. Et là! L’illumination. Une poignée de framboises. Une grosse poignée.

Gratitude.

Xavier: Quand un virtuose vous transporte à l’intérieur

xavier de maistre harpiste

Crédits photos: Var Matin.

Hier j’étais à l’auditorium du nouveau siècle avec Marie et les gars. En fait la prof de ma fille nous a recommandé le concert, parce qu’il y avait un harpiste solo: Xavier de Maistre. J’y allais naïvement pour écouter de la musique. Je ne savais pas que j’allais vivre un intense moment de transport!

Continuer la lecture de « Xavier: Quand un virtuose vous transporte à l’intérieur »